De l’eau claire

Ha, que je suis content.

J’ai le cœur un peu plus léger. Et oui, nous allons pouvoir tout simplement pouvoir profiter d’une eau de consommation encore meilleure tout au long de l’année.

En fait nous n’en manquions pas d’eau, grâce au puits et à la pompe à eau (encore électrique par contre mais dont nous ne sommes pas dépendant ) et la situation devrait continuer à nous être favorable, avec une qualité qui normalement est tout à fait correcte.

Le souci est que, lors d’une période de pluie un peu intense ou prolongée, l’eau se trouble à cause de la terre emportée qui se retrouve dans la réserve d’eau. Et ces derniers temps, la force des pluies et les arrêts – reprises du surpresseur nous laissaient voir plus régulièrement qu’avant une eau parfois peu engageante.

Il était donc temps d’envisager l’achat d’un filtre à eau. Mais pas envie d’un système d’alimentation qui nécessite de l’énergie, et pas envie de consommables hyper-chers.

Alors, ok, trouver un filtre répondant au premier critère est plutôt aisé. Mais pour les consommables c’est une autre paire de manches, exit donc les filtres comme le berkey, qui à mes yeux coûte une blinde, ne fut-ce que la cartouche filtrante…

Il faut donc continuer à chercher et là… de clic en clic je suis arrivé sur https://filtre-a-eau-ecologique-par-gravite.blogspot.com/ et c’est finalement là que je me suis décidé à passer commande.

C’est au bout d’une semaine après le règlement et quelques mails échangés avec le vendeur que l’ensemble est arrivé. Les 2 cuves, le couvercle, sa poignée, son robinet et 3 cartouches ( j’ai l’impression qu’il y a une cartouche de trop)

le filtre dans sa boîte

L’ensemble vient d’Inde, et détail amusant, vous avez même le prix conseillé par bougie filtrante indiqué en roupies bien évidement. Mais il n’y a peut-être que moi pour s’amuser de pareil détail ^^.

Annoncé comme étant un 18 litres, le filtre dans sa partie haute accueillera au mieux 7,5 litres. La cuve supérieur fait 21 cm de diamètre interne, et 21,5 cm de haut. La partie basse elle fait 23 cm de haut.

Le tout est revenu avec les frais de port à 98€. Les cartouches sont trouvables pour 66€ frais de port compris pour 6 auprès du même vendeur. On est loin du prix d’une cartouche de type brita et des berkey…

Mais la qualité de la filtration n’est peut-être pas la même: ici c’est une « simple » filtration mécanique à 0.2 microns. Si vous voulez en plus une filtration « chimique » il est possible de rajouter du charbon activé dans la bougie filtrante.

Après avoir installé la poignée et le robinet «plaqué» et donc rendu le kit fonctionnel, il faut passer à la mise en place de la partie filtrante. Alors j’ai procédé comme indiqué sur le site « habitation autonome » à savoir mettre la bougie dans l’eau et amener le tout à ébullition pendant 10 minutes. Une fois fait, un bon rinçage et on fixe le tout.

Pas de soucis, c’est vraiment facile, il suffit d’enlever la vis papillon, la rondelle métallique et un des deux joints. Ha oui, point de vue hygiène prenez le temps de vous laver les mains avant, il en va quand même de la qualité de votre eau de boisson 😉 . ‘fin, bref, revenons donc à l’installation : il faut maintenant passer la partie basse du filtre dans le trou de la partie haute et de viser la vis pour coincer le joint et la rondelle. TADAMMM

Maintenant, yapuka… remplissons la cuve du haut, et laissons l’eau goutter petit à petit dans le réceptacle du bas. Et là, il faut s’armer de patience, de pas mal de patience. À l’issue de la première filtration, l’eau à le goût… de poussière de ciment ^^, c’est normal. Utilisez cette eau comme vous le voulez mais la dégustation n’est pas… très agréable lollll.

l’eau qui va être filtrée, chargée de « sédiments » à cause des pluies des derniers jours

La deuxième filtration elle, vous procurera une eau toute aussi limpide que la première fois mais vraiment buvable, sans arrière goût lié à la céramique.

Info pratique, la bougie fait 22,5 cm hors-tout et le corps se trouvant plongé dans l’eau 19,5 cm, des dimensions peut-être utile en cas de remplacement futur ou de test d’un autre élément filtrant.

Reste maintenant à trouver un emplacement pour cette fontaine de 48 cm… qu’il vous faudra peut-être relever encore avec un socle si vous ne voulez pas la voir au raz de votre meuble avec le robinet qui dépasse.

Ce que je retiens de tout ça…

  • consommable peu onéreux et de longue durée
  • installation facile
  • filtration lente, voire très lente (le lendemain ce n’était pas fini)
  • légère altération du goût je trouve, l’eau est un peu moins « forte »

Ce que je prévois, c’est d’installer une seconde bougie afin d’accélérer le rythme de la filtration. Et en cas d’urgence, pour peu que vous ayez un filtre en stock, 2 récipients de taille semblable pouvant s’emboîter l’un avec l’autre, un trou au fond de l’un d’entre-eux et zou, vous avez un filtre équivalent.

Allez, vais continuer ce qui doit être fait, genre le potager qui a du retard. Au plaisir de vous lire dans les commentaires (ici ou sur le fediverse si le plugin fonctionne…) ce que je ferai avec un bon sirop à la main, fait avec une eau toute fraîche venant d’être encore plus potabilisée :p

Ha et si vous le souhaitez, il y a encore d’autres photos disponibles dans l’album dédié sur http://dans.laroulotte.eu/piwigo/index.php?/category/45

C’est l’heure du bilan d’étape.

Et comment sera ce « chez nous 5 » ? Grand, pour y accueillir du monde, avec du terrain pour les animaux et nos cultures, pas de voisins sous la fenêtre même si nous voulons pas un ermitage, avec de l’eau, pas cher car salaire unique et surtout, SURTOUT on veut un lieu de vie, un lieu à nous, avec de bonnes sensations.

Et oui, afin de savoir comment les choses ont évolué, il faut s’arrêter et de temps à autre faire une observation critique des choses.

Par où commencer? Belgique quittée en partant de la province du Hainaut, arrivée au Cantal , département français de 5726 km² et de 145 969 habitants en 2016… départ qui a eu lieu il y a maintenant 9 ans, enfin le 1er juillet de cette année pour être exact.

Débuts, comment dire, TRÈS compliqués, c’est le moins qu’on puisse dire. Le projet de culture de plantes aromatiques et médicinales en permaculture n’a jamais pu voir le jour, les gens desquels nous nous étions rapprochés à l’époque dans le nord-est du département nous ayant lamentablement plantés au mois de décembre de l’année de notre arrivée, 5 mois après le début de notre changement de cadre de vie que nous voulions plus clément. Et bien non. Quand on n’a pas de parole, on n’a pas de parole, que voulez-vous. Bref, je l’ai mauvaise mais pas envie d’être médisant …

Ensuite, déménagement en urgence, passage devant une médiatrice pour récupérer le matériel qui avait été séquestré. Installation à 4km de là car les 3 enfants étaient tous scolarisés au même endroit et vu que c’était en pleine année scolaire, ma moitié et moi ne souhaitions pas les perturber encore plus.

Par contre, adieu le projet de culture, et bonjour galères financières avec retards de loyer, petits job en black, jobs déclarés avec un patron complètement parano… le tout pendant une bonne année. Comme les choses n’allaient pas en s’arrangeant, nous étions madame et moi prêts à abandonner notre installation cantalienne pour retourner en Belgique en ayant au moins la satisfaction de la tentative menée à son terme mais avec aussi l’amertume de l’échec…

… et là, enfin un espoir, un beau… un poste m’est proposé dans mon champ de compétence après un remplacement, à savoir l’animation et le secteur social et bim…un cdi temps plein est décroché fin mai 2012 alors que la mort dans l’âme nous étions prêts à quitter la France en juillet. Chance !!!!

Le travail se trouve à un peu plus d’une heure de route de la maison mais qu’importe il me faut ce job et franchement j’avais déjà connu pire. Mais comme l’hiver allait venir assez rapidement et que la route empruntée passait par un col à 1400m et un second à peine moins haut… il m’a été très vivement conseillé de me rapprocher. Et c’est ce qui fut fait en octobre ou novembre de la même année, amenant avec moi le grand qui commençait le collège. Comme vous est sagaces, vous aurez calculé que toute la petite troupe se retrouve une nouvelle fois sur les routes avec ses bagages pour la 3ème fois en 2 ans à peine. Ça, c’est lourd.

Mais c’est pour « la bonne cause », enfin la moins mauvaise de l’époque, car comme le boulot sera moins loin, on louera un petit quelque-chose, on y gagnera en carburant le 1/3 du loyer et au moins on se sentira un peu plus présent à notre vie de cantalous immigrés.

Une fois sur place, dans nos têtes d’adultes responsables (hem *sifflote*) de la troupe de fous furieux, traîne toujours une envie de vivre les choses autrement. Et c’est posément que nous affinons notre projet de vie en fonction des évènements de ces 2 dernières années. La conclusion ? Nous ne bougerons plus avant d’avoir trouvé notre « chez nous 5 » définitif.

Et comment sera ce « chez nous 5 » ? Grand, pour y accueillir du monde, avec du terrain pour les animaux et nos cultures, pas de voisins sous la fenêtre même si nous voulons pas un ermitage, avec de l’eau, pas cher car salaire unique et surtout, SURTOUT on veut un lieu de vie, un lieu à nous, avec de bonnes sensations.

Et devinez quoi ? … va falloir revenir pour lire la suite ^^


et en résumé, ça donne quoi sur la fin 2018 et le début 2019 ?

« et si l’épisode 6 de 2018 et le premier de 2019 ne faisaient en fait qu’un… ?!  » se demanda-t-il

Shinra, dans « les aventures banales, d’un belge au Cantal »

Ben oui, il faut bien que j’en passe par là, vu que je suis aussi régulier pour écrire un article qu’un politicien pour tenir ses engagements, c’est-à-dire, quand ça lui chante.

Donc à la pelle, les derniers temps et sans trop de détails, sauf si ça vous intéresse à fond, il y a eu:

  • un implant posé dans mon œil gauche, un ozurdex. Pourquoi? À cause d’un œdème maculaire, c’était donc des corticoïdes. Cet implant a été mis dans l’humeur vitrée, il y flottait (je le voyais passer) et son effet maximal était etimé à 2 mois. À un mois, l’ophtalmo observait un effet positif. Par contre, l’oeil droit commence: à suivre et à se dégrader. J’ignore si je perdrai encore un peu ou beaucoup plus la vue, mais il est clair que je lis déjà moins vite qu’avant et que certains « manques » m’obligent à revenir sur mes phrases afin de les comprendre correctement.
  • un test de découpe de pneus afin de voir si je pouvais en détourner l’usage de base et en faire de la récup en utilisant un outil vibrant multifonction, mais force est de constater que l’ outils de base est bof pour la découpe souhaitée. Après modification de la lame droite en la ponçant sur le côté, c’est « moins pire » et presque « pas trop mal »
  • des caches-piles imprimés à la maison pour les gameboys ^^, ce qui fait de chouettes pièces de dépannage et permet de ne plus avoir ses piles qui se baladent
  • les congés de l’époque avaient été un minimum profitables
  • la porcherie avait été rangée… et qu’il va falloir tout recommencer
  • j’avais avancé un chouia sur électricité + rejointoiement du mur
  • il y a une fuite au réservoir de la polo, et c’est la honte, vu les placards parfois que je laisse au sol
  • le toyota a été vendu… trop capricieux au niveau de l’adhérence là où j’habite
  • achat d’un mix audio en ğ1
  • il y a eu des rencontres sur la monnaie-libre à Aurillac
  • qu’il faut à nouveau penser au potager
  • et que la chatière a encore été réparée

Depuis, Sylvie a trouvé un stage en tant qu’ouvrière maroquinière, stage que s’est transformé en…cdd \o/ . Bravo à elle

Les loulous grandissent toujours, et ont une tête méchamment bien remplie, niark

Voilà… le retard a été rattrapé, pas de la plus belle manière qui soit mais rattrapé quand même, na

en octobre 2018

Z’avez bien mérité une image pour avoir lu jusqu’ici.

Allez, bisous à tous·tes

Graines de kéfir d’eau

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, on va parler cuisine.

Bon, ok, « cuisine » , faut le dire vite car c’est une préparation assez simple à faire, il s’agit de « kéfir de fruit ».

Pour commencer il faut bien-sûr des grains de kéfir. Le kéfir est un petit organisme pro-biotique si j’ai bien compris. Les grains qui me fournissent la boisson ont été trouvé sur – – gchange – – pour 50 ğ1. Valeur tout a fait raisonnable à mes yeux quand on sait que ces grains sont amené à se reproduire. Une petite somme pour un peu plus d’ « indépendance alimentaire » (quoi que…)

Alors, je sais qu’il existe une micro-polémique autour de l’acquisition des grains en échange d’une certaine somme de monnaie car les grains de kéfir se donnent traditionnellement. Perso je n’ai aucun remords: la valeur a été consentie avec le vendeur et les râgeux peuvent venir ^^, je me sens droit dans mes bottes, surtout en – -monnaie-libre —

Bref, passons à la recette.  – – recette glanée sur le net – –, rien n’a été inventé par l’auteur de ces quelques lignes. La « formule magique » actuelle est:

  • 20 grammes de grains
  • 20 grammes de sucre: ici du roux, de canne conventionnel
  • 1 demi citron conventionnel sans sa peau, coupé en 4 et pressé
  • 1 litre d’eau (du robinet)
  • 1 figue »fraîche »

le « kit » de préparation: la bouteille receveuse + entonnoir + filtre dans l’entonnoir (pas visible ici) et à droite récipient de 2.5l + un petit sac en coton pour protéger des indésirables

sac en coton, vendus par 5 à petit prix dans un biocoop, moins chère qu’une mousseline

filtre à kéfir imprimé à la maison

la préparation en attente avec le flotteur naturel qu’est la figue ^^

 

 

 

 

 

 

 

 

remettons le tout dans l’ordre d’adjonction: l’eau, le sucre, le demi citron pressé, la fige et finalement les grains.  (Ha oui, il semble qu’il faille éviter à TOUT PRIX le contact du métal envers les grains. Optez pour des ustensiles en plastique ou en bois)

Laissez le tout, à l’air libre, simplement protégé par un tissu pendant 2 à 4 jours. Comment savoir si c’est prêt? La figue remontera à la surface. Par certitude vous laissez 12 à 24h de plus et vous obtenez une boisson au goût rafraîchissant légèrement pétillante. Pour les soucieux du sucre, les probiotique consomment le dit sucre 😉

Pour récupérer la boisson, perso, je filtre. Mais rien en ma possession me permettant de filtrer convenait (j’ai des passoires à mailles fines en… métal) . Une solution, l’impression du filtre que voici, trouvé sur — thingiverse – – ^^

Il y a depuis les débuts plusieurs réussites. Par contre, suite à une erreur de rangement, le bocal contenant la plupart des grains s’est éclaté sur le sol. résultat: perte de l’essentiel des grains, seuls ceux en bouteille au même moment ont été sauvés…. reste à les faire fructifier.

Une fois fait, plusieurs expérimentations seront tentées: remplacer le citron par du jus de citron du commerce; savoir si on peut remplacer la figue par d’autres fruits etc…

Vous l’aurez compris, à mes yeux, c’est une simple boisson mais il semblerait que ce soit un peu plus que çà… je vais fouiller un peu pour essayer d’en savoir plus 😉

à votre santé ^^

2018 episode 3

Quoi de beau depuis une semaine? ici la machine à émotion joue aux montagnes-russes

Le plus marquant de la semaine, c’est déjà cette pluie quasi incessante depuis l’épisode 2. Une petite accalmie ces samedi et dimanche. A se demander si quand il pleut en janvier, ça va s’arrêter un jour !? Sérieux c’est déprimant et ça a des conséquences que vous pourrez lire un peu plus bas dans cet épisode, sans même vous parler du moral.

Comme je le disais plus haut, il pleut, et de ce fait le bois en tronçons de 2 mètre est encore entier et surtout pas sec en plus d’être difficilement transportable. La poisse >< ( ce qui me fait penser à l’achat du poêle à pellets tiens !!! ça aussi c’est pas mal dans le genre, hop encore un rajout sur la liste des « choses à faire »)

Par contre, si seulement il n’y avait que la pluie, mais ça serait trop simple!!! Il y a aussi ce vent tourbillonnant  et avec lui un morceau de toit qui s’est envolé:  bah oui, ça serait trop simple, surtout quand on le constate un samedi.
Donc, appel à l’assurance qui m’énonce les conditions suivantes: vent de 100km/h (comment vont-ils vérifier?) sinon pas d’intervention. Devis à faire et franchise de 450€!!! Ha oui, et en fait, « le dossier sera mis sur le bureau de ma collègue du service sinistre, elle le verra lundi. Ne vous en faites pas » grmpffff. Ben si je vais m’en faire, il pleut dans ma maison !
Bref, on paie à nouveau un truc pour les autres. Car oui, il souffle, le vent tourne mais comment va-t-on faire pour savoir si il a franchi la limite permettant l’intervention?? En plus, il faut un devis. Je peux le comprendre mais… comment fait-on si aucun des couvreurs ne vous répond?

Il a donc fallut palier au plus pressé, car à défaut de pouvoir couvrir le toit, il fallait au moins canaliser ce qui rentre par les 2 m² manquants. Donc pose (ou plutôt réaménagement de la pose de la bâche pour y arriver. Et dans les jours à venir, en croisant les doigts pour que rien d’autre ne s’envole, il va falloir quand même grimper… tout au dessus… rien que çà et les côtés du toit font 7m de long. Une autre bâche sera nécessaire, peut-être une d’ensilage qui semble solide et pas chère.

cadeau de M. vent ce samedi: une tôle de 2mx1m qui nous a faussé compagnie

(ci-dessus, constatation des dégâts ce samedi matin >< )

A terme, vu que ma bourse n’est pas d’accord et vu que la somme nécessaire ne pourra jamais être empruntée tant que notre situation ne changera pas, et que financer un toit en ğ1 n’est pas encore d’actualité, il faut trouver une solution à pas cher, voir gratuite, si on ne veut pas que ça soit de pire en pire . Ce qui m’amène donc à tenter de mettre en œuvre une solution vue il y a un moment: utiliser des pneus pour refaire la couverture . Oui, oui, des pneus… encore faut-il les couper pour en récupérer la bande roulement. Mais si ça fonctionne, ça sera quasi gratuit, ce ne sont pas les pneus qui manquent et le recyclage en faudrait la peine.

Donc avec les tout derniers sous du mois, go magasin de bricolage, un peu la mort dans l’âme. Et là, hop, achat outil multifonction et test de découpe de pneu (article à venir) Essai mitigé mais réussi. Reste à voir la pose de la chose découpée quand je lui aurai fait des petits amis.

Et dans la foulée, aujourd’hui dimanche, j’ai quand même réussi à aller continuer à ranger à l’étage pour poursuivre un minimum les travaux  (entre l’aventure du vent combinée avec l’eau + celle du feu (n’est-ce pas les enfants 😉 ) ça fait plaisir à voir, bientôt une nouvelle section du vieux plancher pourra sauter et se faire remplacer. Et il faut que je me dépêche!!

Pourquoi se dépêcher? Car ma vue ne va pas en s’améliorant et l’œdème maculaire de l’œil gauche se fait un petit copain à l’œil droit, une tache apparaissant dans celui-ci. Le plus poignant en expliquant la situation à mon grand, c’est qu’il me lâche spontanément « moi, ça me ferait peur si ça m’arrivait! »

Ben oui, j’imagine… et moi aussi j’ai peur mec… vraiment peur… mais ça m’arrive, c’est du réel et ça ne semble pas vouloir guérir :/ .

Mais bon, faut positiver, sinon ça ne sert à rien 😉

Donc vous l’aurez compris, les montagnes-russes étaient belles et bien présentes cette semaine.

2018 épisode 2

Yop, comment allez-vous? Ici, les news résumant cet épisode 2 (du 8 au 14 janvier 2018) sont… mitigées.

Bah oui, comment commencer en force sa semaine si ce n’est avec un contrôle de gendarmerie au dessus de chez nous!? Rien de tel que de les croiser sur les petites routes de campagne, l’arme au poing.  C’était Madame au volant sur le trajet vers la Loire avec le toyota (qui d’ailleurs est à vendre). Résultat, des condés pas contents: un ct en retard et idem pour la carte grise >< . Bah oui, c’est comme çà car en dehors de la thune, nous n’avons pas vraiment d’excuse. Le plus gênant c’est que c’était le climax de sa semaine en Belgique car le voyage aller a offert la désolidarisation d’une des jantes de son moyeu et sur le retour, le desserrage des nouveaux goujons après changement des pneus avant au Royaume de Philippe… la poisse quoi. Et quoi de mieux que d’être à distance et de se sentir impuissant!? Pas grand chose.  Heureusement la famille est venue à la rescousse. Grand GRAND  merci.

Dans le registre des choses qui font plaisir, et bien en fait, des graines achetées en ğ1 sont arrivées à la maison. Merci Dom ^^, va falloir les faire vivre maintenant, histoire que ce ne soit pas perdu. Donc, hop travail pour la mise en route d’un potager 2018.

achats fait en ğ1: graines et livre

Ce qu’il y a de bon avec cette monnaie quand même, c’est que c’est la première fois que je me permets de dire au vendeur: « ton prix est trop bas, est-ce que je peux t’en offrir le double?  » ici on a conclu à 48ğ1 pour 8 paquets et 2 offerts (geste très sympa) . Et c’est quasiment pareil pour un livre ayant pour sujet la permaculture, lui aussi réglé en ğ1 à 15ğ1. A ceci près que ce livre n’est que la conclusion d’une autre transaction pour soutenir un projet sur la région de la ville de Lodève (histoire normalement à suivre). Bref, une preuve de plus que cette monnaie-libre est bel et bien vivante et fonctionnelle, un vrai pas en avant !!!!

Maintenant, passons au boulot: alors vous le savez, j’ai une imprimante 3d perso, ici, à la maison capable par exemple de m’imprimer un kit pour faire un tournevis sonique (hein Clarisse ^^). Et vu l’aspect pratique de l’engin et ses possibilités de création, un projet d’impression 3d a été proposé par mes soins à la direction de l’établissement où je bosse actuellement. Quelques semaines plus tard, le projet ayant été accepté, hop, acquisition d’une  imprimante 3d pour l’atelier et le choix se porte sur… une dagoma discoeasy200. Et bien le moins qu’on puisse dire… c’est que mon imprimante à 150€ fonctionne actuellement bien mieux qu’une à 300. IM-PO-SSI-BLE d’imprimer 2 pièces d’affiler avec cette m*rde, heu,pardon,  cette chose . Je vous l’assure, le capteur est dans l’impossibilité de me mettre l’axe z 2x à la même hauteur. SI vous avez une astuce, faites la connaître svp car c’est épouvantable ><.

Maintenant, côté maison, on étudie l’achat d’un poêle à pellet de 8 ou 10kw. Pour les finances? bah il faut vendre les choses non-essentielles: le toyota, les motos… snif, mais c’est comme çà et l’argent servira pour du confort :p

Ha oui, un petit tour a été fait aussi à la médecine du travail. Pourquoi? Car j’ai depuis quelques temps un œdème maculaire à l’œil gauche et que l’autre risque de suivre la même voie (il y a une tache qui apparaît doucement). Un implant a été posé afin de réduire/stabiliser l’évolution. Je voulais donc savoir ce qu’on pouvait faire pour concilier santé et travail. Là aussi c’est une histoire à suivre mais actuellement la médecine m’a dit « il n’y a pas de raison de diminuer actuellement votre temps de travail ! » Mouais bon, on ne va pas être d’accord.

Et pour finir ce petit panorama, il faut que je me motive à commencer un mooc sur Protection de la vie privée dans le monde numérique, mooc pour lequel @colunadoc cherchait d’autres bonnes âmes pour le faire ensemble… bah il est temps qu’il soit ouvert ici sur le pc … hem… ><… ou au moins que l’inscription soit faite ^^.

Merci d’avoir lu jusqu’ici

Une année nouvelle débute! Suite ou renouveau en 2018?

Et voilà,

une page se tourne. Pas grand chose mais la symbolique pour moi est présente malgré tout. Ce que c’est? Quelque-chose qui m’obligera à venir entretenir un peu plus cet espace auto-hébergé !! ça, c’est sûr.

Et oui, ce 31 décembre 2017, j’ai clos mon compte facebook (c’est peut-être un détail pour vous, mais pour lui ça veut dire beaucoup…)

voici simplement le mot que j’ai laissé à l’ensemble de mes contacts

« Bon, ben je sens que 2017 va être la dernière année complète sur #facebook

depuis 2-3 jours, pas moyen d’avoir une timeline fixe, face de bouc semble ne pas être décidé sur ce que je peux voir OU PAS et je suis désolé mais pas envie qu’un algorithme décide pour moi, tout comme je refuse de donner une copie de ma carte d’identité si il le fallait (ils se font déjà assez de blé sur mon dos comme çà;) ), Çà commence à faire beaucoup et ça suffit.

Alors pour ceux/celles qui veulent
– passez par mail takara.team [chez] gmail.com et ensuite je passerai probablement une adresse plus propre en dehors de gmail (ndlr: une adresse newmanity )
– passez sur Diaspora* (une sorte de facebook décentralisé) https://diasp.eu/people/282bca00f2fc0131c5e8543d7ed6cc36
– passez sur mastodon (twitter en décentralisé) voir mon profil général https://mastodon.social/@Shinra et son homologue politisé https://soc.ialis.me/@Shinra
– le téléphone aussi est là… mais si vous n’avez pas le numéro, va falloir m’envoyer un mail

Et la maison vous est accessible 😉

Sachez que j’ai eu du plaisir à vous trouver/retrouver et partager virtuellement pas mal de bons moments. FB, je m’y suis mis tard, ça m’a bien plus pendant un temps mais j’en ai fait le tour.Pour ceux/celles avec qui je suis en tractation, passez par le courriel.

Je retourne sur les forums, les sites et dans les salles chiffrées auto-hébergées à la maison.Je retourne à la maison et son jardin qu’il est grand temps de re-commencer à fond. SI vous voulez suivre un peu nos aventures au Cantal, il y a un blog et des albums photos. Demandez les liens.

Famille et amis, vous savez ce que vous pouvez faire

Prenez soin de vous

Le compte à rebours d’une année nouvelle est lancé, celui de mon départ de ce lieu aussi »

2017 se meurt, vive 2018.

Au programme, il devrait y avoir du politique avec « alternative libertaire », du syndical avec « S.U.D. solidaires », de l’économique avec « duniter », de la mécanique vw (Christophe je pense à toi) et du bricolage à la maison en plus du jardinage. Le ciment de tout ça devrait être la famille.

Et pour compenser pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus en dehors de facebook, il faut alimenter ce lieu-ci. Donc rendez-vous vous est donné chaque semaine, fort probablement du weekend pour les petites et grandes aventures des 7 jour précédents

@+

Shinra

Au fil de la semaine épisode 26

Hello tout le monde,

et oui, quelques lignes à vous partager ici sur diverses petites choses

  • la confirmation de la tenue d’une rencontre en Belgique concernant la monnaie libre g1. Celle-ci aura lieu à Namur le 4 juillet à 14h à Vevy Wéron , à Wépion . Si vous cherchez les lieux sur une carte utiliser les termes « vevi wéron » ;). Petit lien vers la page de Marie-Berthe  et vers le framadate… mais ce dernier ne durera qu’un temps, il n’est pas destiné à perdurer
  • t411 est down et la justice s’en est mêlée. Se pose maintenant au grand public la question du partage de fichiers. Comment faire avec ce monstre de partage qui n’est plus? et ceci qu’on soit d’accord ou pas avec la décision prise par la justice de mener enquête et de rendre la structure inopérante.
  • et en plus de çà mes états d’âme: boulot, famille, difficultés de cette société compliquée et hyper régentée par un tas de choses qui continuent de plus en plus à me courir sur le haricot. Un exemple? Cette horrible pub ridicule qui sous prétexte de maintenir du lien social va faire payer 4 visites de 10 minutes par mois 20€ pour savoir si la personne visitée va bien… sérieux… comme si la société actuelle ne marchait plus qu’au pognon
  • un petite réussite avec la possibilité d’écrire le g macron ( ḡ1 )
  • l’envie de me mettre au bépo comme mode d’écriture clavier
  • je commence à avoir des services auto-hébergés qui ont l’air de tenir la route

pas dit que je développerai mais il fallait que je l’exprime, tout simplement

Les épisodes quand ils paraîtront seront des clichés résumant les quelques jours précédents… le reste sera mis à disposition dans des posts plus longs en cas d’envie 😉

Mais reste à votre disposition: par mail; par téléphone ; par mastodon ; par Diaspora* ET EN PASSANT A LA MAISON ^^ et peut-être aussi par retroshare dans la durée . Donc celui/celle qui dit ne pas pouvoir avoir de nouvelles… heu… comment dire… ça va être compliqué à faire croire. Ok, j’ai abandonné twitter et ne vais que super rarement sur facebook mais ça ne fait pas tout hein, il y a une vie en dehors

@+